Retour au blog
3 octobre 2019

L’outil numérique en classe. 6 bonnes raisons de l’envisager.

Tablette, Ipad, apprentissage

Chaque enseignant rencontre au sein de sa classe des élèves avec des difficultés d’apprentissage ou des troubles spécifiques de l’apprentissage.

A l’heure de les aider et de les accompagner au sein de la classe, il est parfois nécessaire de faire preuve de créativité.  L’outil numérique [tablette/IPAD/PC] peut-il faire partie de la trousse à outils ?

Voici 6 bonnes raisons simples et pratiques d’envisager l’outil numérique.

Intuitivité et simplicité

L’outil numérique est souvent décrit comme intuitif et simple d’utilisation.  Par ailleurs, nos jeunes générations ont souvent pu grandir avec pour ne pas dire qu’elles sont nées avec !

L’outil numérique, en permettant de contourner les difficultés, donne la possibilité à l’élève de se focaliser davantage sur le contenu que sur la forme.  Par exemple, l’élève dyspraxique, libéré de la contrainte laborieuse que représente pour lui l’écriture, peut pleinement se concentrer sur la matière à apprendre.  L’ensemble des compétences de l’enfant peuvent alors être mobilisées au service des apprentissages.

Plaisir

Il est peu probable que l’écriture soit une activité plaisante pour les enfants dyspraxiques ou dysgraphiques.

Apporter un soutien à l’écriture ou favoriser une stratégie de contournement de l’écriture [ex. : reconnaissance vocale] peut contribuer à lever la difficulté.  Les enfants retrouvent ainsi du plaisir à rédiger, à s’exprimer, à produire des écrits.

C’est une étape fondamentale car l’écriture est une compétence transversale nécessaire à l’apprentissage de toutes les matières.

Créativité

Se battre contre ses difficultés scolaires ou d’apprentissage c’est bien souvent faire preuve de souplesse et d’adaptation.  L’enfant tout comme les parents et les enseignants doivent s’adapter et avec eux adapter les méthodes d’enseignement et d’apprentissage.

L’outil numérique demande à chacun de se l’approprier pour qu’il soit pensé, réfléchi, implémenté en fonction des besoins spécifiques.  A ce titre, la démarche va demander un sens certain de créativité.

Temps

Le gain de temps est précieux.

Un outil numérique correctement implémenté au sein d’une classe en collaboration avec l’enseignant sera toujours moins lourd que des aménagements raisonnables plus classiques.

Ce gain est renforcé par le fait que les enfants apprennent souvent rapidement à maîtriser les différentes applications.  Cet apprentissage est d’ailleurs souvent plus ludique.

Valeurs

Derrière la mise en place de l’outil, il y a une démarche qui peut être pleine de sens et de valeurs.

L’autonomie ainsi que la capacité à s’inscrire dans une démarche de résolutions de problèmes sont nécessaires pour explorer et ne pas se perdre dans la multitude d’outils et de ressources disponibles.

Toutes les situations d’apprentissage au cœur desquelles se trouvera l’outil numérique mettront forcément l’accent sur la mobilisation des fonctions exécutives.  Par exemple, pour la flexibilité : quel outil/applications choisir en fonction de ma situation d’apprentissage ?

De plus, l’enfant, qui doit gérer son outil numérique et est actif sur ses apprentissages, récupère ainsi du contrôle sur sa situation de handicap invisible.  Ce qui lui permet de construire ou reconstruire une estime de lui et une confiance en lui.

Au niveau de l’enseignant, c’est l’occasion pour lui d’éduquer les enfants à une utilisation responsable des outils en ligne.

1 enseignant, des bénéfices

L’outil numérique est pour l’enseignant l’occasion d’adapter ses pratiques pédagogiques.

Bien souvent, il ne demandera pas de charge de travail supplémentaire surtout si l’enseignant est bien sensibilisé et correctement formé.  Il se montrera souvent moins lourd et moins contraignant que des aménagements raisonnables traditionnels.

L’enseignant adopte ainsi un rôle positif, celui de placer l’ensemble des élèves de sa classe en situation d’équité face aux apprentissages à réaliser.  En effet, par l’outil numérique il peut ainsi donner accès aux mêmes apprentissages, aux mêmes documents mais par un média, un support différent.

Article proposé par Francesca Romeo, neuropsychologue chargée au sein de notre équipe de l’ accompagnement de l’enfant, des parents et des enseignants dans la mise en place de l’iPad en classe pour les enfants avec troubles spécifiques de l’apprentissage

Vous avez des questions sur la mise en place de l’outil numérique ?  Vous rencontrez des difficultés ? Contactez-nous