Axe 1 – Douleur chronique

AXE 1 | Evaluation, mise au point diagnostique et traitement de la douleur chronique de l’adulte, de l’adolescent et de l’enfant

La douleur, persistante ou récurrente, est dite chronique lorsqu’elle évolue depuis plus de 3 mois.

Ignorée, mal évaluée et/ou sous traitée, la douleur chronique entraine toujours de nombreuses répercussions pour les enfants comme pour les adultes.

Au sein du Centre DOME, nous vous proposons une approche et un traitement multidimensionnel. Nous disposons d’une expertise unique en matière d’évaluation, de diagnostic, de traitement de la douleur chronique. Notre équipe médicale et paramédicale spécialisée en algologie propose des approches complémentaires pour apporter une solution globale à la douleur chronique.

axe1-douleurchronique

AMENAGEMENTS-RAISONNABLES-&-PEDAGOGIE-DIFFERENCIEE

Que proposons nous ?

  • Consultations d’algologie
  • Consultation d’occlusodontie & douleurs oro-faciales
  • Evaluation et prise en charge algologique interdisciplinaire
  • Kinésithérapie
  • Thérapie cognitivo-comportementale [TCC] de la douleur
  • chronique
  • Prise en charge psycho-éducative individuelle et groupes thérapeutiques psychoéducatifs
  • Stratégies antalgiques non médicamenteuses [relaxation par des techniques psycho-corporelles ou corporelles, techniques de distraction de l’attention, hypnose, éducation-patient, guidance parentale]
  • Evaluation neuropsychologique des difficultés cognitives de patients avec douleur chronique
  • Formalisation des aménagements raisonnables pour les enfants scolarisés avec douleur chronique dans le cadre d’une pathologie chronique

Consultation d’algologie adultes

Evaluation, mise au point diagnostique et traitement de la douleur chronique de l’adulte.

Pourquoi consulter ?

  • douleurs chroniques : lombalgies, cervicalgies, syndrome douloureux régional complexe [algodystrophie], céphalées, douleurs neuropathiques, fibromyalgies, syndrome d’Ehlers-Danlos [SED]
  • toute douleur chronique non cancéreuse dans le cadre de pathologie chronique
  • douleur cancéreuse
  • douleurs oro-faciales
douleur chronique

Vous souffrez de douleur chronique ?

Prendre rendez-vous

Consultation de douleur pédiatrique

Evaluation, mise au point diagnostique et traitement de la douleur chronique de l’enfant et de l’adolescent

La Consultation de douleur pédiatrique vise à faire le point sur des douleurs présentées par l’enfant et l’adolescent jusque 18 ans. Elle est assurée par deux pédiatres spécialisés en algologie.

Pourquoi consulter ?

  • douleurs chroniques, répétées ou récidivantes : céphalées, maux de ventre, migraines, céphalées de tension, douleurs abdominales, douleurs neuropathiques, syndrome douloureux régional complexe [algodystrophie], lombalgies, drépanocytose, syndrome d’Ehlers-Danlos [SED]
  • douleurs chroniques fonctionnelles : douleur abdominale fonctionnelle…
  • troubles de la somatisation
  • douleurs induites par les soins : douleurs et anxiété liées aux procédures médicales et infirmières, soins douloureux, anxiogènes ou mal vécus
  • toute douleur chronique non cancéreuse dans le cadre de pathologie chronique
  • douleur cancéreuse
Approche Biopsychosociale

Votre enfant souffre de douleur chronique ?

Prendre rendez-vous

Comment se déroule la première consultation ?

Il s’agit toujours d’une consultation d’une durée d’une heure. Ce temps est nécessaire pour :

  • retracer l’histoire de la douleur et de son contexte d’apparition/d’évolution
  • examiner l’enfant
  • découvrir le mode de fonctionnement de la famille dans laquelle cette douleur se vit
  • identifier les répercussions présentes à l’école, à la maison et les émotions associées
  • identifier d’autres conséquences : troubles du sommeil, perte d’appétit, absentéisme scolaire , répercussions sur les loisirs…
  • préciser par quels comportements l’enfant/l’adolescent gère sa douleur
  • évaluer les conséquences psychologiques de la douleur : anxiété, peur, évitement
  • repérer les facteurs psychologiques qui contribuent à maintenir ou à aggraver une douleur

Douleur chronique de l’enfant

Centre Dome - consultations pédiatriques

Douleurs induites par les soins chez l’enfant. Une préoccupation nécessaire

Une douleur induite est une douleur qui est la conséquence d’un soin ou d’un acte médical. Elle est souvent de courte durée et apparaît dans des circonstances prévisibles susceptibles d’être anticipées par des moyens adaptés Elle nécessite d’être prévenue et traitée.

Très tôt, le jeune enfant peut mémoriser des évènements douloureux ou des soins douloureux. Il peut également y avoir une mémorisation implicite : l’enfant va associer automatiquement et non consciemment la douleur, son contexte, les réactions émotionnelles et motrices qui y sont associées.

Ceci peut entraîner de multiples conséquences lors des prochains soins : anticipation anxieuse, peur des soins ou phobie, agitation psychomotrice, troubles du comportement ou opposition aux soins, anxiété, augmentation de l’intensité de la douleur lors des soins ultérieurs.

Mon enfant recevra-t-il nécessairement un traitement antalgique médicamenteux ?

Non, pas forcément.

L’accompagnement et la prise en charge d’un enfant douloureux peut également se faire en ayant recours à des stratégies antalgiques non médicamenteuses : l’accompagnement psychologique cognitivo-comportemental, l’éducation-patient, la kinésithérapie à visée antalgique, l’hypnose, la relaxation à l’aide de techniques psycho-corporelles, le recours à des techniques de distraction de l’attention.

Toutefois, ces stratégies antalgiques non médicamenteuses peuvent venir également compléter le traitement médicamenteux existant.

Si un traitement médicamenteux existe, ces stratégies ne le remplacent pas.

Mon enfant devra-t-il changer de pédiatre ?

Non.

Les médecins assurant cette consultation sont des pédiatres spécialisés en algologie c’est-à-dire qu’ils sont spécialisés dans l’évaluation, la mise au point diagnostique et le traitement de la douleur de l’enfant. A ce titre, ils rencontrent votre enfant avec pour seul objectif la prise en charge de la douleur.
Le pédiatre de votre enfant reste son pédiatre. Ultérieurement, il recevra un rapport et sera toujours tenu informé ainsi que votre médecin traitant de la prise en charge proposée à votre enfant.